Pioneer DDJ-400 avis sur le meilleur controleur DJ pour débuter le mix

Le marché des contrôleurs DJ d\\\’entrée de gamme est l\\\’un des plus recherchés et des plus compétitifs de l\\\’industrie. De nombreuses entreprises se battent pour les nouveaux venus, dans le but de les introduire et finalement de les conserver dans leur écosystème. C\\\’est une excellente nouvelle pour les DJ débutants. Car cela leur offre une grande variété de produits fantastiques parmi lesquels choisir. Aujourd\\\’hui, nous examinons le Pioneer DDJ-400 , un contrôleur de Pioneer, sans doute le plus grand acteur du monde des DJ.

Résumé rapide du controleur DJ Pioneer DDJ 400 :

\"\\"vue\"/

Si vous êtes pressé et que vous cherchez un récapitulatif rapide sur le controleur DJ Pioneer DDJ-400. Afin de savoir si il corresponds ou non à vos attentes voici les avantages et inconvénients du modèles :

Les points forts

  • Livré avec Recorbox complet
  • Son prix
  • modelé sur les platines CDJ et DJM
  • molette jog capacitive
  • grand fader de pitch
  • pads agréables au touché
  • Un pied dans le monde de Pioneer DJ
  • Possibilité de jouer avec DJAY
  • Streaming Spotify

Les points faibles

  • Pad et fader un peu trop rapprochés
  • Un seul effet applicable sur une sortie à la fois

Le Pioneer DDJ 400 est un contrôleur compact. Il est idéal pour les nouveaux DJ qui ne veulent pas d\\\’un contrôleur qui dominera leur studio DJ à domicile. Le faible encombrement et le poids le rendent également facile à transporter si vous voulez jouer des concerts ou chez un ami.

La superbe qualité de fabrication et le design du DDJ-400 ont conduit Algoriddim DJay à l\\\’utiliser comme contrôleur officiel. DJay est l\\\’application de DJ\\\’ing la plus populaire actuellement sur iPad, iPhone et Mac. C\\\’est notamment le seul logiciel DJ qui prend en charge le streaming de Spotify.

La capacité du DDJ-400 à être utilisé avec Rekordbox et Algoriddim n\\\’a fait que renforcer son attrait.

En pesant nos mots, le Pioneer DJ est de loin le meilleur contrôleur DJ pour débutants qui n\\\’a fait que s\\\’améliorer et reste un achat de premier ordre pour les DJ. Le contrôleur parfait pour commencer sur Algoriddim Djay et progresser sur Rekordbox, nous pensons toujours que c\\\’est l\\\’un des meilleurs contrôleurs pour les débutants en 2022!

Pioneer DDJ-400 avis sur les caractéristiques :

1/ Les platines :

Sur le papier, le DDJ 400 de Pioneer DJ a beaucoup de points communs avec les unités concurrentes que vous trouvez également à ce niveau de prix. Deux canaux, 8 pads de performance et un mélangeur EQ à trois bandes dédié.

Cependant, contrairement à ses rivaux, le DDJ 400 est modelé sur les gros lecteurs CDJ/DJM de Pioneer. On les trouve le plus souvent dans les cabines de DJ professionnels du monde entier. Ce qui est un vrai point fort si vous souhaitez progresser dans le mix sans avoir à changer de matériel régulièrement.

Ce choix de conception se remarque au premier coup d\\\’œil. La partie platines du contrôleur est recouverte d\\\’un plastique texturé identique à celui que l\\\’on trouve sur le dessus des platines phares CDJ 2000 Nexus 2. La partie table de mixage du contrôleur est réalisée dans un plastique lisse et brillant, pour ressembler à la façade métallique d\\\’une table de mixage Pioneer DJM.

Même la forme physique du contrôleur DJ est plus carrée avec des bords chanfreinés pour imiter parfaitement la ligne des Nexus 2. Le fait de faire ressembler un contrôleur d\\\’entrée de gamme aux unités phares a pour but de rendre la progression plus naturelle lorsque vous décidez d\\\’investir dans du matériel plus coûteux au fur et à mesure de votre parcours de DJ.

Cependant, comme nous allons le voir, cela a donné lieu à des choix de conception intéressants.

2/ La disposition :

À première vue, la section de la platine du DDJ 400 ressemble beaucoup aux autres contrôleurs. Les 8 pads de performance sont situés sous la molette jog capacitive qui a été redessinée pour avoir la même prise sur le bord extérieur qu\\\’une unité CDJ. Mais c\\\’est là que s\\\’arrêtent les similitudes.

Pour imiter les unités CDJ, Pioneer a choisi d\\\’équiper le DDJ 400 de boutons dédiés aux boucles et à la mémoire. Ces boutons se trouvent dans l\\\’espace habituellement occupé par les commandes FX sur les unités DDJ RB et SB.

Il est intéressant de noter que la boucle active est également accessible ici via le bouton shift. Ce qui signifie que vous pouvez activer une boucle sauvegardée avant d\\\’atteindre la piste, une fonction très appréciée des utilisateurs de Serato et Traktor.

Le bouton de synchronisation a également été déplacé vers cette position plus élevée, laissant la zone du bouton Cue/Play dégagée pour ressembler plus précisément à celle du CDJ.

Le DDJ a effectué des changements de ce type à plusieurs endroits, en sacrifiant ou en déplaçant des boutons de leur emplacement habituel sur un contrôleur afin que le 400 ressemble davantage à une configuration CDJ. Cela n\\\’est nulle part plus évident que dans les pads de performance qui ont été rétrécis pour accueillir un plus grand fader de pitch.

3/ Caractéristiques des performances

3.1/ Pads de performance :

Les 8 pads de performance sont agréables à toucher avec un clic en fin de course. Par contre, ils ne sont pas sensibles à la vélocité mais sont très agréables à toucher. Ils sont plus petits et placés assez près les uns des autres. Vous risquez donc de vous retrouver avec le mauvais pad si vous vous laissez emporter par la percussion au doigt sur cette unité.

Le seul autre changement apporté aux pads par rapport aux anciens contrôleurs RB/SB est la fonction Beat Loop. Elle remplace le Pad FX comme effet de pad dédié. Ce dernier étant accessible en appuyant sur shift.

Livré avec une clé de licence Rekordbox complète, le DDJ 400 peut tirer pleinement parti des fonctions de performance de Rekordbox.

Cela signifie que ce petit contrôleur d\\\’entrée de gamme peut être utilisé pour réaliser des enchaînements avancés telles que des créations de son avec le mode clavier !

3.2/ Beat FX :

\"\\"beat\"/

La quête du controleur DJ Pioneer DDJ 400 pour ressembler à une installation modulaire nexus a conduit à une approche différente du contrôle des effets. Il s\\\’agit de s\\\’éloigner de la configuration typique avec deux jeux de commandes pour chaque banque d\\\’effets.

Le DDJ 400 possède une section d\\\’effets dédiée sur la table de mixage, un peu comme une DJM. Les commandes de marche/arrêt, de durée du beat et de profondeur de niveau sont reprises des unités plus grandes et un commutateur à curseur permet de contrôler la sortie des effets.

L\\\’avantage de cette configuration est une disposition qui ressemble beaucoup à celle des grandes unités. Cependant, il y a quelques inconvénients par rapport à la disposition trouvée sur d\\\’autres contrôleurs.

Alors qu\\\’auparavant vous pouviez utiliser chaque banque d\\\’effets pour appliquer un effet différent sur chaque JOGWHEEL en même temps. Le Pioneer DDJ-400 ne peut appliquer qu\\\’un seul effet à une seule sortie à la fois via le matériel.

Sans le panneau FX ouvert sur l\\\’écran des ordinateurs portables (ce que vous devez faire manuellement, le contrôleur n\\\’ouvre pas le panneau pour vous). Vous ne pouvez pas non plus voir quel effet est sélectionné ni sa durée.

Ajoutez à cela le fait que vous ne pouvez faire défiler les effets qu\\\’un par un à l\\\’aide du contrôleur et vous vous retrouverez à devoir retourner sur votre ordinateur portable pour changer rapidement d\\\’effet.

Nous aimerions que Rekordbox mette en place une liste d\\\’effets favoris, un peu comme Serato, afin de réduire le temps de défilement des effets.

Cette disposition fonctionne sur les unités plus grandes, car vous avez un bouton et un écran avec les informations pertinentes sur la table de mixage.

Cependant, comme ces éléments manquent sur les petites unités, nous nous interrogeons sur les avantages et les inconvénients de cette disposition.

4/ La table de mixage :

Le plus gros inconvénient du DDJ 400 est probablement la table de mixage et sa disposition. Elle imite très bien les unités DJM, mais malheureusement, cela a conduit à une utilisation intéressante de l\\\’espace, étant donné la petite taille de l\\\’unité portable.

Le fait de loger la section des effets de battement dans la partie mixeur du contrôleur a obligé Pioneer à réduire l\\\’espace entre les faders et les boutons d\\\’égalisation.

Nous apprécions le fait qu\\\’il dispose toujours d\\\’un égaliseur 3 bandes avec passe-haut et passe-bas dédiés sur chaque canal. Mais nous aurions aimé avoir plus d\\\’espace entre les canaux. En effet, il est beaucoup trop facile d\\\’en attraper un par accident.

En gardant cela à l\\\’esprit, c\\\’est une bonne chose de voir Pioneer utiliser un bouton gris étroit dédié pour les niveaux de trim, tout comme les mixeurs DJM. Cela permet d\\\’éviter d\\\’attraper ce qui pourrait être considéré comme le bouton le plus important.

5/ Les connexions :

\"\\"connexion\"/

Le DDJ 400 est alimenté par la connexion USB et dispose d\\\’un port de sortie maître géré par des ports RCA asymétriques. L\\\’appareil dispose également d\\\’une entrée jack asymétrique pour un microphone, avec un petit bouton de volume à côté.

Il est important de noter que le microphone est acheminé directement vers la sortie principale et ne peut pas être enregistré ou modifié par le logiciel.

L\\\’emplacement du bouton de volume pour le microphone est intéressant étant donné l\\\’espace laissé libre sur la table de mixage. Un bouton de volume et un interrupteur marche/arrêt auraient été facilement accessibles sur le dessus de l\\\’unité. Étant donné la nature d\\\’entrée de gamme de ce contrôleur, nous ne nous attendons pas à ce que beaucoup de clients soient gênés par cela.

Le côté gauche de la table de mixage abrite les commandes du casque. Les boutons de niveau et de mixage se trouvent sur le dessus de l\\\’unité et une prise casque 1/8e plus petite se trouve sur le devant.

Étant donné la quantité d\\\’espace laissé libre dans cette zone, il est difficile de voir pourquoi Pioneer n\\\’a pas décidé de l\\\’utiliser. Les canaux étroits et les sections d\\\’égalisation serrées auraient facilement pu être mieux répartis si ce langage de conception DJM/CDJ n\\\’avait pas été utilisé.

Devez vous acheter le controleur DJ Pioneer DDJ-400 ?

Il s\\\’agit sans aucun doute d\\\’un contrôleur DJ brillant et d\\\’un point de départ parfait pour la plupart des DJ qui souhaitent progresser dans l\\\’éco-système Pioneer DJ.

L\\\’agencement est une version intelligente des unités plus coûteuses et le fait que vous puissiez accéder et utiliser les fonctions de performance impressionnantes de Rekordbox est formidable.

Nous apprécions particulièrement les faders de pitch plus grands et les boutons de boucle. Une amélioration considérable par rapport aux contrôleurs concurrents.

Il y a quelques inconvénients comme nous l\\\’avons dit, mais étant donné que ce contrôleur DJ est livré avec une clé de licence Rekordbox complète pour moins de 300 €, nous pensons que c\\\’est une bonne affaire !

Si vous recherchez un excellent contrôleur DJ pour commencer et qui peut suivre les aspects plus techniques de la performance au fur et à mesure que vous progressez. Le Pioneer DDJ-400 est un choix fantastique et nous le recommandons vivement.

Vérifier si le Pioneer DDJ-400 fait parti de notre sélection du meilleur contrôleur dj pour débutant

Laisser un commentaire