Scratch et contrôleur DJ : 7 mythes brisés

Scratch et controleur DJ sont ils vraiment compatible pour le Beatjuggling ?

Comme de nombreux lecteurs ne le savent que trop bien, il y a toute une armée de détracteurs, dénigrant continuellement les DJ numériques et les contrôleurs DJ parce qu\\\’ils n\\\’utilisent pas de vinyle ou ne « viennent pas » de ce monde. Et cela n\\\’est nulle part plus vrai que chez une certaine section de DJs scratch \\\ »traditionnels\\\ ».

Le conseil standard que nous pouvons vous donner est d\\\’essayer de ne pas les écouter, que nous savons mieux et que nous ne devrions pas nous soucier de ce qu\\\’ils pensent, bla bla. Mais en fait, je m\\\’en soucie, et je vais vous dire pourquoi. Car, je sais de source sure que le « discours de haine » dissuade les gens d\\\’essayer et cela ne peut pas être ignoré.

La technologie est une bonne chose :

Comme j\\\’ai appris à scratcher à la fin des années 1990, d\\\’un côté, ce discours ne me touche pas autant que la plupart des gens. Cependant d\\\’un autre côté, il me surprend plus que la plupart d\\\’entre vous.

En effet, j\\\’ai gagné mes galons à l\\\’époque du vinyle et oui c\\\’était cool. Mais vous voulez savoir quelque chose ? Ce n\\\’était pas cool parce qu\\\’on utilisait du vinyle. C\\\’était cool en dépit du fait qu\\\’on devait utiliser du vinyle.

Nous n\\\’avions pas d\\\’autre choix que de faire face aux prix ridicules, aux déformations, aux tremblements, aux bruits parasites, au poids, à la taille, aux frais d\\\’excédent de bagages, au risque de dommages ou de perte. Si cela avait été aussi simple que le numérique \\\ »à l\\\’époque\\\ », l\\\’aurions-nous voulu ? Je l\\\’aurais fait, sans hésiter.

Mais le vent tourne… La légende du scratch DJ Craze s\\\’est récemment insurgée contre ce snobisme anti-numérique dans le monde du scratch, en déclarant \\\ »La synchronisation est votre amie, adoptez la technologie\\\ ». C\\\’est ce que nous avons toujours pensé, loin de vous freiner en tant que DJ.

Le numérique peut vous rendre tout cela plus excitant, intéressant, créatif et amusant.

Le scratch ne doit-il pas être fait sur du vinyle ?

Mais qu\\\’en est-il du scratching ? Vous devez apprendre à scratcher avec un vinyle, n\\\’est-ce pas ? Faux…

Pour tout vous dire, je ne me serai jamais imaginé vous dire il y a vingt en arrière. Moi qui pensais (bêtement) que seul une paire de MK2 pouvais et un table VESTAX pouvez faire l\\\’affaire pour le turntablism. Comme quoi en ne change pas, en évolue.

Pourtant, trop de DJ se sentent empêchés de commencer à apprendre à scratcher sur des contrôleurs DJ parce qu\\\’ils pensent qu\\\’il faut d\\\’abord apprendre sur un vinyle. Alors, abordons ici et maintenant les idées fausses les plus courantes sur le scratching avec les contrôleurs DJ.

7 mythes démystifiés sur le scratch :

1/ Scratcher sur un contrôleur n\\\’a pas le même son que sur un vinyle :

En fait, c\\\’est exact dans une certaine mesure, mais pas pour les raisons que les puristes croient. Lorsque vous scratcher via votre contrôleur DJ, le son ne saute pas et en supposant que votre piste soit propre au départ, il n\\\’y a pas de grésillements ou de craquements.

Ainsi, la qualité du son que vous scratcher ne se dégrade pas au fur et à mesure et vous n\\\’avez pas de grondement de basse ou de larsen dans le système (tous ces problèmes sont courants avec les vinyles).

Alors oui, c\\\’est vrai, le scratch numérique n\\\’a pas le même son que le vinyle, pour toutes les bonnes raisons. Que veulent dire les opposants quand ils disent cela ?

Ils font référence au son \\\ »chaud\\\ » du vinyle par rapport au numérique, à la façon dont le traitement numérique enlève l\\\’identité analogique du son.

Eh bien, si l\\\’utilisation de sources numériques est assez bonne pour A-Trak, Qbert, Craze, DJ Angelo, Mix Master Mike, Shiftee et Jazzy Jeff, alors ce mythe est définitivement détruit.

Regardez la légende du scratch D-Styles qui utilise les désormais classiques Vestax Spin et Djay4 dans un face-à-face avec un DJ sur vinyle et voyez si vous pouvez entendre une différence :

2/ La latence signifie que vous ne pouvez pas faire de scratch vraiment rapide :

La latence numérique peut être un problème lorsque vous utilisez un contrôleur qui n\\\’a pas été conçu pour être intégré à une application logicielle particulière. Mais si vous utilisez une combinaison contrôleur/logiciel qui a été conçue pour bien fonctionner ensemble, il y a de fortes chances que cela ne soit pas un problème pour vous.

Par exemple, le Traktor S4 Mk3 ou S2 Mk2 associé au logiciel Traktor Pro 3 présente une intégration incroyablement étroite pour des scratches et des cut super rapides. Tout comme le Pioneer DJ DDJ-400 et le logiciel Rekordbox DJ, ou le Denon DJ MC7000 avec Serato DJ Pro, vous voyez le genre.

En d\\\’autres termes, si vos scratchs ne sonnent pas correctement, c\\\’est que vous avez mal réglé les paramètres ou que vous devez vous entraîner.

Pour en savoir plus, découvrez notre comparatif sur le meilleur controleur dj pour le scratch

Regardez ce DJ britannique qui met le Traktor Kontrol S4 Mk3 à l\\\’épreuve et demandez-vous si vous croyez encore à ce mythe.

3/ Vous ne pouvez pas scratcher sur du matériel bon marché et/ou des petits jogwheels :

Ce mythe s\\\’applique au DJing dans son ensemble, à savoir que vous ne serez pas un \\\ »bon DJ\\\ » si vous n\\\’avez que du matériel d\\\’entrée de gamme. 

Les fabricants ne feront clairement rien pour vous dissuader de cet état d\\\’esprit, en espérant que vous vous améliorerez continuellement dans le but d\\\’être pris plus au sérieux. J\\\’ai trouvé que certains des meilleurs contrôleurs pour le scratch étaient parmi les moins chers, le Mixtrack Pro 3 me vient à l\\\’esprit, tout comme le Denon DJ MC2000 avec ses petites molettes.

Comme nous l\\\’avons vu lorsque nous avons brisé le mythe n ° 2. Les petits jog, comme ceux du S2 et du S4, ne sont pas un obstacle pour pouvoir scratcher comme un diable. 

Si vous avez un contrôleur avec des jogwheels, vous pouvez scratcher avec – point final.

4. Vous ne pouvez pas faire du \\\ »PASS PASS\\\ » sans faire tourner les repères visuels

Le Beatjuggling ou Turntablisme est délicat, que ce soit sur vinyle ou non. En fait, cela demande une coordination, un rythme et une pratique incroyables. 

Lorsque les DJ font du Pass Pass sur du vinyle, ils utilisent des marques sur les étiquettes de disques pour pouvoir se donner un repère visuel de la position du disque. Et ces disques tournent constamment. En général, cela n\\\’est pas disponible pour les DJ contrôleurs.

Sauf sur certains modèles qui possèdent des LED sur le bord des molette. Comme par exemple sur le Traktor Kontrol S4 Mk3, le Pioneer DJ DDJ-1000 et sur les plateaux tournants du Numark NS7III. Cependant, ce n\\\’est pas la norme et c\\\’est généralement disponible que sur des unités plus chères.

Alors, est-ce que le beatjuggling et les techniques plus avancées comme le « chasing» peuvent être effectués sur un controleur DJ normal ? 

Vous l\\\’avez deviné, absolument oui, et DJ Wreckdown va briser ce mythe pour nous dans la vidéo suivante, avec sa routine impressionnante sur le Denon MC3000 et Traktor (prouvant également que certains contrôleurs non natifs fonctionnent très bien avec Traktor aussi !) :

5/ Scratcher sur un contrôleur n\\\’est pas comme \\\ »jouer\\\ » sur des platines :

La mesure dans laquelle vous vous \\\ »produisez\\\ » dépend entièrement de vous… peu importe la configuration que vous utilisez. DJ Angelo est l\\\’un des DJ les plus performants en matière de fêtes. Dans le cadre de son rôle d\\\’ambassadeur de la marque et de concepteur de produits pour Reloop, il a créé des routines époustouflantes à l\\\’aide de contrôleurs qui mettent en valeur non seulement ses propres capacités, mais aussi celles du matériel.

Voir aussi : 3 raisons de passer en mode vinyle sur un controleur DJ

Cette démonstration historique qu\\\’il a réalisée pour Reloop au Musikmesse est un cours magistral de programmation musicale, de scratching, de beatjuggling, de contrôleur et de performance DJ, qui n\\\’est limité en aucune façon par l\\\’utilisation d\\\’un contrôleur, ni même par son état d\\\’esprit.

Son enthousiasme (même dans l\\\’environnement stérile d\\\’un hall d\\\’exposition en journée) est aussi contagieux que ses compétences sont impressionnantes :

6/ Vous ne pouvez pas scratcher avec de la musique house ou trance :

Il est indéniable que le scratch est issu du hip-hop et qu\\\’il y est encore largement utilisé. Pourtant, il semble que l\\\’on présume que si vous êtes DJ dans un autre genre, le scratch n\\\’a pas sa place. De nombreux DJ ne sont pas de cet avis.

James Zabiela a toujours repoussé les limites de la performance dans son travail de DJ et le scratching en a toujours fait partie intégrante, contribuant ainsi fortement à son ascension vers la gloire. Il a compris très tôt qu\\\’il fallait montrer que l\\\’on avait le contrôle aux platines. Il dit : \\\ »Il est important de donner à votre public quelque chose à regarder aussi. J\\\’ai toujours aimé regarder ces cassettes de DMC où les DJs font du scratching avec des queues de snooker. Ce n\\\’est pas du tout mon truc, mais c\\\’est génial à regarder. Je pense que c\\\’est quelque part entre ça et le mixage doux de Sasha que je me dirige. Quelque part entre les deux.\\\ »

James est un vrai DJ multigenre, mais il joue surtout de la house / techno tempo et utilise le scratching, combiné avec des boucles et des effets spéciaux pour un effet dévastateur dans ses sets. Regardez ce qu\\\’il décrit comme un \\\ »bordel\\\ » ici en utilisant des CDJ Pioneer et le RMX1000 :

Voici un autre DJ house qui exploite le pouvoir du scratch est la légende du genre Terrence Parker. Inspiré par Grandmaster Flash lorsqu\\\’il était jeune, il a décidé que le scratch ferait toujours partie de ses performances de DJ : \\\ »Lorsque j\\\’ai commencé à faire du DJing, et à développer réellement mon style, il était très important pour moi de montrer aux gens que je travaille réellement.\\\ »

Le voici en train de couper, de scratcher et de jongler avec ses propres morceaux de house dans sa vidéo \\\ »masterclass\\\ » qui brise véritablement ce mythe :

7/ Vous ne serez jamais respecté en scratchant sur du matériel numérique :

Comme nous l\\\’avons dit au début, il y aura toujours des détracteurs, mais le vent tourne. De plus en plus de \\\ »vrais\\\ » DJ scratch reconnaissent que le matériel que vous utilisez n\\\’a pas d\\\’importance, c\\\’est le talent que vous déployez qui compte.

Même le championnat mondial des DJ de DMC reçoit désormais des participations respectées de DJ utilisant des contrôleurs DJ. Regardez The Abbot de Nouvelle-Zélande, qui a utilisé son Pioneer DDJ-SZ pour sa participation au sixième tour en 2015 et qui a même poussé les spectateurs à dire dans les commentaires de sa propre vidéo : \\\ »En attendant les détracteurs des contrôleurs…\\\ »

Pour briser le dernier de nos mythes, il y a les incroyables vidéos de la \\\ »Saturday Super Session\\\ », réalisées par le DJ néerlandais TLM, où 56 DJ de plus de 30 pays ont tous présenté une session de scratch en utilisant le même rythme et le matériel qu\\\’ils voulaient…

  • iPads,
  • contrôleurs DJ pas cher,
  • contrôleurs coûteux,
  • CDJs,
  • platines,
  • DVS
  • tout !

Cette acceptation des DJ dans la communauté du scratch, quel que soit le matériel qu\\\’ils utilisent, se développe de jour en jour, comme le dit DJ TLM : \\\ »Dans cette vidéo, chacun utilise son propre matériel pour faire le travail et pour moi, c\\\’est plutôt cool de voir comment chacun utilise son équipement. Je ne voulais pas que ce soit juste une session avec les meilleurs gars qui font toutes sortes de coupes et de scratches complexes sur vinyle uniquement. Il y a des DJs qui font des scratches très basiques, mais ils les font de manière soignée et c\\\’est tout ce qui compte.\\\ »

Découvrez la session ici :

Alors qu\\\’en est-il des DVS (digital vinyl systems), comme le démontre Scratch Bastid dans ce clip ? C\\\’est du vinyle, non ? Eh bien oui, mais avec quelques différences notables que seul le numérique peut apporter. La plupart des DJ de scratch de haut vol utilisent ce système par défaut maintenant, et pourquoi ?

Parce qu\\\’ils n\\\’ont besoin de transporter qu\\\’un maximum de quatre disques (un vinyle de code temporel pour chaque platine et peut-être deux de rechange), et si les disques sont rayés, déformés, cassés ou volés, ils sont facilement remplacés tandis que la collection de musique n\\\’est en aucun cas compromise. (sauvegardez toujours votre musique !)

DVS s\\\’occupe même des diamant sautants. En fait, votre cellule Ortofon peut sauter partout mais l\\\’audio reste solidement verrouillé dans le sillon, ouvrant la forme d\\\’art à des techniques de plus en plus rapides.

Une autre raison pour laquelle le DVS est si largement utilisé est que cela signifie que le DJ peut continuer à utiliser le support sur lequel il a appris. 

Pensez-y, si vous conduisez une voiture automatique toute votre vie, vous ne pouvez pas simplement sauter dans une voiture manuelle et vous attendre à la réussir tout de suite. DVS est \\\ »numérique dans la zone de confort\\\ » pour les DJ de scratch, mais comme DJ Angelo (qui utilise également DVS) l\\\’a prouvé plus tôt, les compétences sont totalement transférables aux contrôleurs.

Pouvez vous scratcher avec un controleur DJ ?

Pour les DJs qui veulent être uniquement vinyle, qui aiment le vinyle et toute son histoire… Si ça te semble plus \\\ »réel\\\ », c\\\’est cool, suis ton cœur et diffuse un message positif sur ce qui te passionne. Si les gens se concentraient davantage sur l\\\’amour de ce qu\\\’ils font et moins sur la haine de ce que font les autres. Alors il existerait un respect commun entre les DJ qui fait malheureusement parfois défaut.

Et si vous voulez apprendre à scratcher, mais que vous ne pouvez mettre la main que sur un contrôleur à 100 € et un certain type de logiciel \\\ »d\\\’introduction\\\ », commencez dès aujourd\\\’hui … Découvrez notre article pour savoir comment scratcher avec un controleur DJ ?

Vous n\\\’avez aucune excuse pour ne pas le faire, surtout maintenant que vous savez que rien ne vous arrête autre que votre propres peurs et les attitudes d\\\’un petit nombre de « snobs du vinyle » qui seront probablement toujours là. 

Pourquoi laisser de telles choses vous retenir ?

Laisser un commentaire